close

Contactez-nous

VOUS SOUHAITEZ ÊTRE RAPPELÉ ?

* Champs obligatoires

Assureurs Associés
11 rue Hoche – CS 40623
49106 ANGERS Cedex 02

Tél. : 02 41 88 01 79
Fax : 02 41 88 15 48

Email
info@assureurs-associes.com

Faut-il craindre le retour du plafonnement des loyers ?

L’encadrement des loyers est un dispositif permettant de limiter les augmentations de loyer, que celles-ci soient dues à des révisions de loyer lors des renouvellements de baux ou à la remise en location des biens. Cette réglementation concerne les communes situées en zone dite tendue, c’est-à-dire celles dans lesquelles la taxe sur les logements vacants s’applique. Dans ces villes, la demande de logements est telle que les biens sont loués à des prix élevés.

Plusieurs grandes villes dirigées par la gauche ont déjà manifesté leur intention d’appliquer le plafonnement des loyers dont, en premier lieu, Paris, Lille et plus récemment Toulouse.

Pour Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, « En encadrant les loyers, le gouvernement crée un climat de défiance auprès des bailleurs en les accusant d’être la source des maux du logement en France. Les revenus que les bailleurs étaient censés obtenir par l’intermédiaire d’un marché libre se trouvent en quelque sorte réquisitionnés de manière totalement arbitraire, déclare le président de la Fnaim. C’est aussi et essentiellement une mauvaise communication auprès des locataires sur le long terme, car la fuite des bailleurs privés, induite par cette confiscation de leurs revenus, finira par desservir les personnes en recherche d’un logement. En l’absence de secteur privé locatif puissant, ils n’arriveront plus à se loger. »

Et d’ajouter : « L’encadrement répond à un problème à court terme que rencontrent les locataires, lié au montant de leur loyer. Mais ce problème est le fruit d’une offre trop rare. Il faut donc entrer dans une réflexion sur le long terme afin de rétablir l’offre et créer une forme de concurrence et de perspective du marché. Adapter la durée des préavis serait un bon début. »
Pour Laurent Demeure, CEO de Coldwell Banker, « Si les loyers sont strictement encadrés et plafonnés, les investisseurs vont être confrontés à un effet ciseaux entre des revenus qui baissent et une fiscalité qui augmente depuis l’arrivée du gouvernement. Il est fort à parier que les investisseurs seront contraints de sacrifier la rénovation de l’habitat et laisseront à leurs locataires des logements de moindre qualité. Aujourd’hui les prix parfois élevés garantissent aux locataires des logements entièrement refaits à neuf après acquisition. Malheureusement, l’encadrement pénalisera surtout les locataires, qui paieront un tout petit peu moins pour un effort considérablement moindre fourni par les propriétaires. »

La loi Elan prévoit une phase d’expérimentation pour l’encadrement des loyers au terme de laquelle le goruvernement décidera de son abandon ou de sa généralisation.

Une réponse sous 24h

Votre solution sur-mesure

Nos engagements à votre service

Un interlocuteur dédié

Sensible aux problématiques liées à l’environnement, notre entreprise a souhaité mettre en place une démarche qui lui permette de réduire son empreinte écologique, mesurer sa performance environnementale, sociale et sociétale.

Back to Top